Bien choisir ses gants moto d'été

Aujourd’hui on parle des gants été et de comment bien les choisir. Et tu l’auras sûrement remarqué, il existe autant de gants moto que de types d’utilisation. À cela s’ajoute le choix de leur matière, leur niveau de protection, leur style, couleur, prix…

Mais sache que pour t’aider à faire ton choix, l’achat d’une paire de gants répond avant tout à deux critères principaux : leur capacité de protection et leur adaptation aux conditions climatiques pour lesquelles tu vas les utiliser. Les beaux jours arrivants, ont fait le point ensemble sur les gants moto été !

Gants moto : une obligation légale

Et on commence par un petit rappel pour les sceptiques adeptes des mains nues à l’heure des grandes chaleurs : depuis novembre 2016, il est obligatoire pour tous les utilisateurs de deux roues motorisés de porter des gants homologués CE (norme européenne EN 13594). Donc si la protection de tes petits doigts n’est pas un critère suffisant, l’amende qui découle de leur absence (-1 point sur le permis et 68 euros d’amende) devrait finir de te convaincre d’en porter !

Les 3 niveaux d’homologation des gants moto

A savoir qu’il existe toutefois plusieurs niveaux d’homologation, permettant à tout le monde de trouver son bonheur :

Niveau 1 : sans protection des articulations des doigts. Les gants doivent résister à une abrasion appliquée pendant quatre secondes, ainsi qu’à des tests de déchirement et de coupure. Ils doivent couvrir la main jusqu’à au moins 1,5 cm sous la base du pouce. Un gant sans manchette peut donc être homologué.

Niveau 1 KP : avec protection des articulations des doigts. La résistance à l’abrasion, mesurée dans les mêmes conditions, doit être doublée, soit pendant au moins huit secondes. 

Niveau 2 KP : avec protection des articulations des doigts et des poignets. Pour ce niveau 2, la manchette du gant doit descendre à au moins 5 cm de la base du pouce. Les coques de protection des métacarpes sont obligatoires et celles-ci ne doivent pas laisser passer plus de 5 kN d’énergie après un impact de 5 J.

Les fonctions des gants

Tes gants moto ne sont pas là « juste » pour te protéger en cas de chute ! Petit rappel sur la fonction des gants quelque soit la saison : 

Protéger ta main des projections : insectes, graviers projetés par le véhicule que tu suis, cailloux perdus par le camion-benne devant toi, boulette de gomme de pneu, etc. 

Protéger ta main des intempéries : pluie, vent, froid et même coups de soleil ! 

Protéger ta main des blessures bien sûr, en cas de chute, de glissade, de choc… 

Sans compter qu’en été, les gants permettent de garder un bon grip sur le guidon et de ne pas avoir les mains qui glissent avec la transpiration !

L’entretien de tes gants

Les gants en cuir sont peut être les plus fragiles, il faut donc veiller à les entretenir correctement afin d’assurer leur longévité et retarder leur usure naturelle : toujours bien les faire sécher après une balade sous la pluie et les traiter avec des produits spécialement faits pour le cuir. Range-les à l’abri du soleil et de l’humidité : et oui, on évite de les ranger dans un placard avec sa veste de pluie humide car l’humidité favorisera l’apparition de moisissures. Préfère donc un endroit aéré et également sombre si tu ne veux pas que le soleil ne ternisse la teinte du cuir et raidisse tes gants ! Dernière chose, ne laisse pas tes gants dans le casque, ils risqueraient de se déformer avec le temps, surtout s’ils sont encore humides de transpiration.

Pour l’entretien des gants textile, je t’invite à consulter l’étiquette à l’intérieur du gant, il se peut qu’il soit recommandé de faire un lavage à la main, ou alors un lavage simple en machine à 30 degrés. Dans tous les cas, le sèche-linge est à proscrire. 

Partager cette publication

commentaires (0)

Aucun commentaire pour le moment